John FRANCEY

 

« Écrire est un acte d’amour. 

S’il ne l’est pas, il n’est qu’écriture… » 

Jean Cocteau

BLOG de John FRANCEY - Publication N°1

Logo Newsletter du SombreHeros

Mercredi 26 janvier 2022 :

Post N°1 de la Newsletter du SombreHéros

Pour inaugurer ce tout nouveau Blog, et cette toute nouvelle newsletter, je vais vous faire part de ce qui me préoccupe aujourd’hui.

J’étais, à l’instant, en communication téléphonique avec ma grand-mère, qui va fêter ses 100 ans, le 19 juin 2022.

Elle pleurait presque au téléphone. Elle s’est fait très mal au dos et elle souffre.

Je suis inquiet pour son moral. C’est elle qui m’a élevé jusqu’à mes 3 ans et j’ai un lien affectif très fort avec elle.

Je ne sais pas comment je vais réagir quand elle va disparaître.

J’ai fait une grosse dépression suite au décès de ma petite sœur Johanne. Elle avait 17 ans et révisait le BAC devant la grande cheminée du salon…

13/11/1993 : Mon père et sa seconde femme Mireille partent le matin faire les courses avec Alexia (12 ans) et Cédric (15 ans), mes petits frère et sœur.

Quand ils disent au revoir à Johanne, elle est en train d’alimenter le feu avec de grosses bûches.

La cheminée bénéficiait d’un système de chauffage de l’eau qui circulait ensuite dans les radiateurs. À cette fin, un immense réservoir plat en cuivre tapissait l’arrière de l’âtre. Des tuyaux en cuivre partaient du réservoir et se connectaient au chauffage central.

Mon père et Mireille avaient acheté cette immense maison (avec piscine et dépendances) à Terrasson en Dordogne. Il s’agissait des anciens abattoirs entièrement rénovés. Des murs très épais en pierre de la région, des volumes magnifiques, beaucoup de fenêtres et de baies vitrées, c’était une des plus belles maisons que j’ai vues.

Mais ce que tout le monde ignorait, notamment mon père, mais aussi surtout Johanne, c’est que l’ancien propriétaire avait bloqué la soupape de sécurité du réservoir en cuivre qui chauffait dans la cheminée.

Pour quelles raisons ? Pour le bruit ? Pour d’éventuelles fuites d’eau ? Personne ne sait !

Mais le résultat, c’est que le réservoir finit par exploser avec une puissance telle que les gendarmes crurent qu’il y avait des explosifs cachés !

Devant la cheminée, il y avait une immense table de ferme, avec un plateau de plus de 10 cm d’épaisseur. C’est là que ma petite sœur Johanne révisait ses cours de terminale C. Elle était première de sa classe et très appréciée dans son lycée.

Le réservoir a explosé en projetant la très lourde table sur ma petite sœur et l’envoyant s’écraser sur un mur situé 8 mètres plus loin…

Elle a été retrouvée encore vivante.

Malheureusement c’est Alexia, 12 ans à l’époque, qui la découvrit en rentrant des courses. Ensuite il y eut Cédric (15 ans), puis mon père et Mireille.

Alexia fut traumatisée au point de déclencher une maladie mentale. Elle vit enfermée avec Mireille et est déclarée inapte au travail. Elle refuse tout contact avec d’autres personnes que sa mère.

Mon père, quant à lui, a tenté de se suicider.

Moi, j’ai quitté mon boulot pour les rejoindre (j’habitais en Alsace) et je suis resté 3 mois à m’occuper d’eux. À mon retour à mon domicile de Mutzig, je me suis écroulé (décompression) psychologiquement et j’ai vécu une grosse dépression de 1 an, le temps de faire le deuil de cette cruelle injustice.

Mais depuis, j’ai peur que la mort frappe à n’importe quel moment, par surprise.

Un accident, une maladie puis tout d’un coup on vous enlève un être cher, on poignarde ceux qui reste.

On dit que c’est grâce à la mort que la vie a tant de valeur. Mais quand elle vous frappe, vous gardez une amertume dans la bouche, une nausée dans les pensées, une impuissance face au destin.

Et vous, que pensez-vous de la mort ? Vous fait-elle peur pour vous ou vos proches ?

Où pensez-vous que vont les âmes des défunts ? Croyez-vous à la réincarnation ?

Si vous avez des questions à poser, n’importe lesquelles, n’hésitez pas, je réponds à tous les courriers.

Partagez vos expériences, témoignez et rendez hommage à la personne qui le mérite et qui a disparu trop tôt…

Logo Newsletter du SombreHeros